Présentation

Le Brethon est une commune située dans le département de l'Allier (région d'Auvergne).
La ville du Brethon appartient au canton d' Hérisson et à l'arrondissement de Montluçon.
Les habitants du Brethon s'appellent les Brethonnois et étaient au nombre de 352 au recensement de 1999.
 La superficie est de 44.1 km². Le Brethon porte le code Insee 03041 et est associée au code postal 03350.
 Elle se situe géographiquement à une altitude de 340 mètres environ. 

Informations administratives

Région

Auvergne

Département

Allier (03)

Code postal

03350

Code Insee

03041

 

 

 

 

Le mot du  MAIRE:

 

 

La commune de Le Brethon se situe à proximité de la Forêt de Tronçais, l'une des plus belles chênaies d'Europe.
La qualité de ses bois est réputée dans le monde entier notamment dans le milieu de la tonnellerie. Idéalement
située pour les amoureux de la nature, notre commune se trouve à 10' d'une gare SNCF( Vallon en Sully) et
d'une sortie d'autoroute ( A71, sortie Forêt de Tronçais). L'agriculture et la filière bois constituent les deux principaux secteurs d'activité de notre région. Malgré sa dimension modeste Le Brethon compte deux
commerces, une épicerie et un hôtel-bar-restaurant ,une agence postale, une école primaire , une garderie et
6 associations.
Sur le plan de l'hébergement touristique, une cinquantaine de personnes pourront être hébergées dés 2009

 sur la commune, gîtes et chambres d'hôtel compris. Située à seulement 20mn de Montluçon, grande
agglomération et principal  bassin d'emploi, Le Brethon possède également des atouts pour les personne
s qui désirent s'y installer.

  

Retour Haut

Accès

Retour Haut

 

 

 

Personnages célèbres

 

-Colette Vivier-écrivain pour la jeunesse(1898-1978):

Née à Paris, ColetteVivier écrivit ses premiers textes en 1932. Ils étaient destinés à apprendre le français à des enfants allemands. Elle rencontre son premier grand succès en 1939 avec La maison des petits bonheurs qui recevra le Prix Jeunesse. Dans les années 1940, elle écrit pour L’almanach du gai savoir que publie Gallimard. Pendant la guerre, elle appartient au réseau du Musée de l’Homme, expérience qu’elle racontera dans La maison aux quatre vents. Colette Vivier excelle dans la description du monde ouvrier qu’elle met souvent en scène dans ses récits. Elle est aujourd’hui considérée comme un écrivain important dans l’histoire du renouveau du roman pour la jeunesse. Colette Vivier portait témoignage d’un nouvel élan de la littérature enfantine française qui, avec Charles Vildrac et elle-même, s’arrachait à la routine pour retrouver son véritable souffle : vie quotidienne, langage quotidien, soucis quotidiens, héros sortis des forces même de la population et saisis dans la richesse de leurs vies, de leurs espoirs, de leurs rêves, de leurs luttes aussi. Une idée de la famille qui évolue, la place des femmes qui se fait un peu plus importante, des petites filles des milieux modestes qui réfléchissent et qui ont des idées.

Cette grande dame de nature discrète venait puiser son inspiration dans sa résidence secondaire de La Bouteille. Elle a su transmettre son amour pour notre région à ses descendants qui continuent de venir s'y ressourcer.

 

-Jean Charles Varennes ( 1915-1995 ) -écrivain:

                      

Né à Le Brethon, cet instituteur écrivit son premier roman "les trois nièces de tante Agathe"en 1945 et a
obtenu le prix Gabriel Nigond en 1955 avec " Les trouvères de la liberté". Avec un style agréable très
apprécié d'un large public, il devint un expert dans l'histoire du Bourbonnais. Distingué par l'Académie
Française, il reçu en 1959 le prix Sidoine Apollinaire et le prix Allen en 1990.

Aujourd'hui notre école primaire porte son nom. 

 

 

 

 

-Docteur Montalescot Gaston(1869-1958)

Né à Lurcy-Lévis, il a été promu de la légion d'honneur le 22 septembre 1916 à l'âge de 47 ans en tant que médecin-major, pendant la première guerre mondiale. Il fût nommé Officier de la légion d'honneur par le décret de nomination du 9 juillet 1919 en tant que médecin-major et lieutenant colonel de la 13ème Région militaire et du 172ème régiment d'infanterie. En 1932, il est fait commandeur de la Légion d'honneur comme médecin colonel.

Il  exerça la médecine en libéral sur notre commune jusqu'au milieu du vingtième siècle au château des Goûts. 

Il fût le premier dans l'Allier à faire des radiologies médicales à son domicile. Médecin de  renom, les patients y venaient par car  et repartaient avec leur résultat d'analyse et bilan radiologique.

 Retour Haut